Accueil » Lexique

Le lexique

Second oeuvre

Il regroupe l’ensemble des éléments qui ne participent pas à la structure porteuse du parking (à la différence du gros œuvre) mais qui le rendent fonctionnel. Pour ce faire, différents corps de métiers interviennent pour équiper le parking en électricité, désenfumage, plomberie, ascenseurs…

 


Couche de forme

Partie de la chaussée située entre la partie supérieure du terrassement et la couche de surface. La couche de surface correspond au tapis de granit dans le cas de réalisation de la place de l’Opéra.


Platelage

Passerelle constituée de planches en bois soutenue par des étais afin de maintenir le passage des personnes accédant aux commerces et services, tout en poursuivant la réalisation des travaux sur le toit du parking.

platelage


Primaire d’accrochage

Sous-couche spécialement adaptée pour permettre l’accroche des matériaux appliqués par-dessus.


Enrobé

Mélange de graviers et de sables appliqué sur une ou plusieurs couches pour constituer le revêtement des chaussées et, dans le cas du parking, servir de protection à la couche d’étanchéité.

Enrobé


Asphalte

Produit bitumineux liquide constitué de calcaire et de bitume devant être appliqué à chaud. Ce matériau est dit « fermé » car il ne comporte que peu de vide et ses propriétés physiques (liquide à chaud et élastique à froid) en font un matériau idéal pour rendre étanche une surface. L’asphalte doit impérativement être appliqué à chaud (environ 200°C) et doit être transporté sur site à l’aide d’un camion spécial, puis déplacé sur le chantier à l’aide d’un fondoir.

asphalte

Bitume

 

Matériau composé d’un mélange d’hydrocarbures provenant de la distillation du pétrole qui est solide à température ambiante et liquide lorsque la température s’élève. Son transport et sa mise en œuvre se font généralement entre 150 et 180°C.

Des membranes bitumineuses sont appliquées sur le « toit » du parking manuellement par soudage au chalumeau.

Des membranes bitumineuses sont appliquées sur le « toit » du parking manuellement par soudage au chalumeau.


Compactage

 

Opération consistant à tasser mécaniquement un matériau pour réduire ses vides et augmenter sa compacité.

Dans le cas des Franciades, suite à la pose des murs en L sur les rues des Canadiens et la future rue Molière, le remblai déposé entre ces murs et le sous-sol de l’îlot 1 a été compacté, à l’aide à un compacteur télécommandé, afin garantir sa stabilité.

compactage


Cuvelage

Opération consistant en la création d’un caisson étanche protégeant les deux niveaux de sous-sol du parking des infiltrations d’eau.

En effet, une nappe phréatique affleurant le parking souterrain et l’Opéra, le parking est construit en utilisant le principe de cuvelage visant la protection de l’ouvrage des infiltrations d’eau.

Source : wikipédia

Source : wikipédia


 

Buton

Elément en bois ou en métal disposé à l’horizontal ou de manière inclinée, permettant de soutenir une structure.

Dans le cas des constructions du parking souterrain et de l’îlot 1, des butons, sous forme de troncs d’arbres en bois, ont été installés latéralement contre les murs afin de soutenir l’ensemble des constructions existantes situées à proximité des chantiers.

franciades1

En plus du butonnage réalisé de manière latérale, des étais (1) ont été installés sous la dalle conservée lors la démolition de l’ancien parking. La conservation de la dalle permet actuellement de maintenir l’accès piéton au centre commercial durant la réalisation des travaux.

Ces étais soutiennent une longue poutre métallique (2) installée pour renforcer la dalle sur laquelle vous circulez tous les jours.

franciades2franciades3


 

Mur en L 

il s’agit d’un ouvrage de soutènement destiné à maintenir du remblais ou un talus. Ce mur en béton armé est préfabriqué pour faciliter sa mise en œuvre et ainsi monter rapidement un mur de soutènement.

Dans le cas des Franciades, les murs ont été acheminés par camions et livrés sur le chantier avec une grue mobile.

sc_2015-07-22_15.01.21


 

Remblai liquide

Il s’agit d’un matériau autocompactant, résistant et durable. L’utilisation de remblai liquide est particulièrement adapté pour les tranchées étroites et difficilement compactables.

Cette technique a donc été privilégiée pour remblayer la tranchée entre les murs en L, en cours de pose, et le chantier de l’îlot 1 sous l’axe nord/sud et la rue des Canadiens.

Pour ce faire, des camions munis de bétonnières stationneront sur la rue des Canadiens et déverseront le remblai liquide directement dans les tranchées à remblayer.

sc_2015-07-22_15.02.43